Château d'Orion - son histoire

Au XVII siècle, c’est la famille Casamayor qui est propriétaire de cette abbaye laïque jusqu’à la Révolution française. La famille Jean Ninon Larrouy en fait ensuite l’acquisition après avoir fait fortune dans le commerce du célèbre jambon de Bayonne. Henriette Larrouy en devient l’héritière, et épouse Paul Reclus, fameux chirurgien, créateur de la «pommade Reclus», protocole anesthésique à base de cocaïne. 

Deux des célèbres frères Reclus ont aussi été accueillis au Château: Elisée, géographe et anarchiste de renom, Armand, officier de marine et ingénieur naval, qui participa à la construction du canal de Panama. 

Jean Labbé, petit fils de Paul Reclus en fut le dernier héritier. Il épousa dans les années 50, Marguerite Bérard, fille de l’académicien et ministre de l’Education Léon Bérard. Cette dernière vit toujours au Château. 

Le Château d’Orion se trouve à la jonction de conflits tant historiques qu’actuels. Pendant la deuxième guerre mondiale, par exemple, le château abritait un célèbre réseau de résistance. La ligne de démarcation, qui sépara la France en 1940 en zones occupées et non-occupées, se trouvait à proximité du château.

En 2003, Madame Labbé vend le Château à la famille Premauer, tel qu’il est depuis des décennies, avec ses meubles, ses tableaux, sa vaisselle, ses costumes, ses correspondances... Toute son histoire est là! 

Prendre en charge une maison remplie d’histoire comme le Château d’Orion signifie aussi en prendre toute la responsabilité. C’est pourquoi nous avons décidé de créer une maison d’hôtes qui fait revivre cette histoire des siècles passés sans nostalgie mais au travers de la vie des personnes remarquables qui y ont vécu. 

Château d'Orion - l'aventure de sa rénovation

Comment aurions pu nous douter de ce qui nous attendait quand nous avons signé le contrat de vente du Château d'Orion en août 2003? Une famille allemande, au quotidien totalement différent, une journaliste, un ingénieur et deux jeunes étudiants tournés vers un nouvel avenir. Par chance, arrivés dans le Béarn, nous sommes tombés sous le charme de cette “Belle au bois dormant” que nous a finalement confié la châtelaine Marguerite Labbé. Que s'est-il passé ensuite, jusqu’à mettre notre famille dans des situations vertigineuses et presque insupportables, tout en étant toujours fascinés par le projet?

Que de surprises! Nous devions d'abord emballer dans des boîtes les trésors qui pendaient dans les armoires, les bijoux dormant dans les tiroirs ou même visibles sur les murs. Pendant des semaines, nous avons rangé des papiers, photos, vêtements, tableaux, afin de voir les murs nus et pouvoir commencer la rénovation...

...ou plutôt la restauration! Tel était le défi, car nous voulions obtenir l'âme de la maison, préserver et continuer l’histoire. Mais nous avons eu à intervenir sur la structure, pour donner naissance à une maison d’hôte qui apporterait une nouvelle vie. Quelle gageure! Entre les travaux de démolition, les travaux de construction, les déceptions et les catastrophes, il nous a fallu sans cesse retrouver du courage lorsque la situation nous amenait à la limite de nos forces et qu’elle mettait la cohésion de la famille à l'épreuve. Combien de fois nous sommes nous arraché les cheveux quand la maison était sous l'eau, quand les artisans nous ont laissés, démissionnant face à l’ampleur du travail, ou le pire, lorsqu’on nous annonce qu’une colonie de termites habite dans les murs... 

Encore et toujours nous avons résisté ! Et au bout de ces dix années, un bon bout de chemin est fait... Nous  sommes maintenant plus sereins grâce aux aides et soutiens que nous avons eu durant tout ce temps.   

  Mentions légales    +33 (0)5 59 65 07 74    info@chateau-orion.com  ✦  Livre d'or